Mon entrepôt déborde,
comment m’en sortir ?

5 conseils pour optimiser la gestion de son entrepôt

Mon entrepôt déborde,
comment m’en sortir ?

Mon entrepôt déborde,
comment m’en sortir ?
600 400 Conseil stratégique & opérationnel I approche end-to-end | digitalisation de l'entreprise

Des palettes au milieu des allées, du stockage « sauvage » dans le moindre recoin, des chariots qui slaloment pour éviter les palettes qui dépassent des zones prévues … tel est peut-être devenu votre quotidien et celui de votre équipe.

Au-delà de votre angoisse constante de ne pas pour pouvoir recevoir le prochain camion ou container, cette situation a des conséquences très préjudiciables sur votre activité. La perte de productivité induite par ce genre de situation engendre des coûts en hausse et des difficultés croissantes à maintenir les délais et donc servir vos clients de façon satisfaisante. Le rangement hasardeux augmente la casse, faisant grimper votre taux de freinte et freinant là-encore vos opérations. Et, vous avez des sueurs froides en voyant vos caristes circuler sans visibilité, sous l’œil médusé et désabusé de votre responsable sécurité !

Si vous êtes dans cette situation ou que vous craignez de le devenir, il est temps de réagir !

Avant toute chose, menez une étude capacitaire

Il est temps de traiter énergiquement le problème. Mais, avant de chercher des solutions, il faut parvenir à quantifier le problème et mettre le doigt sur les zones / activités en souffrance.

En effet, il est essentiel de se poser pour chaque activité de son entrepôt les bonnes questions : quelle est ma capacité actuelle ? Quel est le volume que je dois traiter ?  Quelle sera l’évolution de ce volume dans les prochaines années ? Y a-t-il des variations de charge importantes dans l’année ?

Une segmentation des produits selon leur classe de rotation, voire leur catégorie si elle est impactante sur les process peut également s’avérer très utile ; les solutions à trouver sur des produits à forte rotation n’étant évidemment pas les mêmes que sur des références qui ont des rotations très faibles.

Cette étude préalable vous permettra d’identifier, dans la situation actuelle et dans les années à venir, les zones en saturation, et celles qui disposent de capacité résiduelle.

Exploitez à fond le potentiel de votre entrepôt

Avant de vous lancer dans la recherche de mètres carrés supplémentaires, il est souvent très intéressant de se pencher sur l’utilisation actuelle des vôtres ! Ainsi, vous éviterez (ou tout au moins limiterez) des solutions onéreuses (construction – déménagement…) ou moins pratiques (débord – externalisation partielle…).

L’optimisation de vos surfaces nécessite le recours à des méthodologies de type VSM, diagrammes spaghettis ou autres, combinées à des plans d’entrepôts, d’abord schématiques puis plus détaillés pour faire émerger des scénarios d’optimisation.

Le graphe ci-dessous présente les types de solutions pouvant être envisagées, allant du moins impactant au plus impactant.

Les solutions simples (2 premiers items) qui consistent à rationaliser les espaces sont faciles à mettre en œuvre mais génèrent en général peu de gain, d’autant plus si votre entrepôt est mature.

Les solutions intermédiaires (3e et 4e items) permettent à la fois de gagner en place et en efficience car elles permettent d’aborder tout autant les problématiques de place que de flux de produits, d’engins et de personnel. Ainsi, les VSM et diagrammes spaghettis permettent souvent une prise de conscience des ruptures de charges et des déplacements inefficaces qu’une réimplantation peut gommer.

Les solutions de changements de modalités et d’outils de stockage sont particulièrement intéressantes à exploiter car génératrices de gains substantiels sans introduire une trop grande complexité ; parmi les solutions fréquemment plébiscitées, on peut citer entre autres les racks à accumulation, les racks double profondeur ou les racks tridimensionnels. A la frontière de la mécanisation, on trouve également les pallet shuttles qui permettent d’améliorer le système traditionnel des racks à accumulation.

Les solutions de mécanisation apportent des gains qui peuvent être très importants mais nécessitent une expertise très spécifique, que ce soit pour trouver la technologie la plus adéquate à votre contexte ou pour la déployer.

Les projets de forte modernisation de ce type représentent une vraie mutation de votre organisation qui doit être conduite avec discernement comme expliqué dans mon précédent article “Entrepôt du futur : comment réussir sa mutation ?“.

Recherchez de la surface additionnelle à l’extérieur du site…

Il est temps de traiter énergiquement le problème. Mais, avant de chercher des solutions, il faut parvenir à quantifier le problème et mettre le doigt sur les zones / activités en souffrance.

La solution à votre problème d’espace peut aussi venir d’un accroissement de votre surface de stockage. Plusieurs solutions s’offrent à vous : Extension de bâtiment – Rehausse de bâtiment – Location de surface additionnelle – Recours à un prestataire logistique.

L’utilisation de surface extérieure au site est assez rapidement activable mais peut induire des ruptures de charges. C’est là que votre étude capacitaire initiale et son découpage par activité, catégorie de produits et classes de rotation peut vous être utile !

En effet, 2 grandes stratégies sont le plus souvent utilisées :

  • Utiliser le stockage extérieur comme un « débord », c’est-à-dire un stock additionnel visant à réapprovisionner le site principal quand nécessaire. Dans ce cas, privilégier l’envoi des produits à faible rotation peut s’avérer payant. Il est également possible d’identifier une catégorie de produits et de gérer les réceptions et le stockage sur le site additionnel.
  • Dédier le site extérieur à une catégorie de produits indépendante ; dans ce cas, les produits concernés seraient intégralement gérés sur ce site, de la réception à l’expédition.

Ces 2 stratégies peuvent s’appliquer que le site extérieur soit géré en propre ou sous-traité à un prestataire logistique.

Dans le cas d’une gestion en propre, l’attention devra être portée sur l’encadrement de ce site additionnel et l’homogénéité des processus entre les 2 sites.

… Ou trouvez un partenaire qui dispose de la surface nécessaire

Dans le cas de la sous-traitance logistique, le choix du partenaire est essentiel et doit se faire à l’issue d’un processus de sélection très strict, ayant notamment comme étapes la rédaction d’un cahier des charges contenant les volumétries concernées et une description exhaustive des tâches à la charge de chacun, une comparaison fine des réponses des prestataires, des visites de clients « témoin » et des soutenances permettant aux prestataires de décrire précisément leur compréhension et leur réponse aux besoins exprimés.

Il est cependant à noter que, si le besoin en stockage extérieur est centré sur quelques mois et sur des activités simples, des plateformes web permettant la recherche de solutions temporaires existent et permettent de sonder les acteurs du marché ayant de la disponibilité dans votre zone de recherche.

Envisagez les solutions immobilières possibles

L’extension ou la rehausse de bâtiment offrent l’avantage de conserver les activités sur le même site, ce qui permet à terme d’éviter les coûts de transferts entre sites et de mutualiser l’encadrement. Toutefois, ce sont des solutions longues à mettre en place et surtout qui nécessitent un investissement très lourd. La rehausse du bâtiment apporte en outre d’importantes perturbations sur les activités en cours pendant les travaux qu’il faudra anticiper.

Tous les scénarios dégagés dans le cadre de ces recherches devront ensuite être évalués, à la fois sous l’angle capacitaire et sous l’angle financier, en intégrant les investissements et les coûts de fonctionnement.

Vous pourrez alors dégager la solution ou une combinaison de solutions permettant de retrouver une situation plus sereine et une efficience de votre dispositif logistique et, surtout, surtout, vous pourrez de nouveau dormir sur vos deux oreilles !

Maxence CHRETIEN, Manager, groupe Citwell.

EnglishFrench