Citwell accompagne Nous anti-gaspi à travers un projet de mécénat

Citwell accompagne Nous anti-gaspi à travers un projet de mécénat

Citwell accompagne Nous anti-gaspi à travers un projet de mécénat 860 645 Conseil stratégique & opérationnel I approche end-to-end | digitalisation de l'entreprise

Le cabinet de conseil Citwell, multi-spécialiste de la transformation des opérations et de la supply chain, a mis en place une démarche de mécénat de compétence pour l’enseigne dédiée à la commercialisation de produits invendus, Nous anti-gaspi, qu’il est venu assister dans son projet de déménagement d’entrepôt, suite à un accroissement de son activité. Un accompagnement couronné de succès ayant nettement amélioré la qualité de service de la société.

10 millions de tonnes de produits pour une valeur commerciale de 16 milliards d’euros. Ce sont les chiffres des pertes et gaspillages alimentaires chaque année en France. Créée en 2018 et labellisée ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale), Nous anti-gaspi a pour ambition de réduire ce gâchis sur l’ensemble de la chaîne de production en partenariat avec les industriels et la distribution. Tout en accompagnant ces derniers dans leur démarche RSE, l’enseigne souhaite apporter un cadre valorisateur aux invendus et permettre aux acheteurs finaux de consommer malin (avec des produits en moyenne 25 % moins chers) et responsable.

Accroissement de l’activité et manque de capacité

Constitué aujourd’hui de 26 magasins, le réseau de Nous anti-gaspi s’est développé d’abord en Bretagne, près du siège initial de la société situé à Cesson-Sévigné (35), avant de se déployer, lors d’une deuxième vague d’extension orientée vers les centres-villes dans le grand ouest de la France et la région parisienne. L’année 2024 doit à ce titre marquer l’ouverture de cinq nouvelles boutiques dont la prochaine fin avril à Clichy (92). Pour soutenir sa croissance, l’entreprise, qui compte presque 137 000 clients ainsi que 229 collaborateurs et a enregistré un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros en 2023, s’appuyait jusqu’alors, pour la partie frais et sec, sur un entrepôt centralisé à Vannes, géré par un prestataire, spécialiste de la supply chain alimentaire sous température dirigée. Une plateforme devenue trop étroite pour les besoins de Nous anti-gaspi : « Nous nous trouvions face à une problématique de capacité, le site de Vannes n’étant plus en mesure d’absorber notre croissance et nous limitait même sur des opportunités d’achats vers nos fournisseurs. Cela nous encouragé dans notre réflexion pour un déménagement sur un emplacement plus barycentrique compte tenu de la localisation de nos nouveaux magasins en région parisienne. Sur ce site breton, nous étions également limités dans notre volonté de diversité de produits car l’espace réduit où nous opérions ne nous permettait pas d’augmenter notre nombre de références », explique Corinne Illion, directrice approvisionnement et supply chain de Nous anti-gaspi.

Un déménagement pour une position plus barycentrique

En mai 2023, alors que la société a déjà engagé depuis un an et demi une réflexion sur la manière d’accompagner sa croissance, elle se retrouve dans une situation de tension : « Nous n’avions plus suffisamment de capacité pour accompagner les magasins et, en parallèle, nous devions impérativement nous positionner sur un nouvel entrepôt identifié par notre prestataire dans la région du Mans (72) susceptible d’accueillir l’accroissement de notre activité, mais que nous n’avions pas encore contractualisé », poursuit Corinne Illion. Un lieu permettant à la société de bénéficier d’un positionnement plus stratégique par rapport à son réseau de magasins tout en diminuant son empreinte carbone en matière de transport. Autre point fort de la localisation : la possibilité de mutualiser les flux en adjoignant à l’activité frais et sec, celle du surgelé jusqu’alors géré sur un entrepôt à Rennes par un autre prestataire. « Nous étions déjà passés à côté de deux entrepôts, il fallait absolument que nous ayons validé ce nouvel emplacement avec notre prestataire en juillet 2023, date après laquelle celui-ci n’était plus en mesure de nous garantir sa disponibilité. Il y avait donc une vraie urgence et il a fallu admettre qu’on avait besoin d’être accompagnés pour ne pas se tromper. D’où l’idée de solliciter des partenaires capables de nous rassurer sur notre choix, en nous aidant à bien mesurer ses enjeux et ses conséquences, ainsi qu’à évaluer notre niveau d’exigence vis-à-vis de notre prestataire ». 

L’accompagnement via le mécénat de compétences

Après un appel d’offres, Nous anti-gaspi se tourne en juin 2023 vers le cabinet de conseil spécialisé dans la transformation des opérations et de la supply chain, Citwell, qui lui propose de l’accompagner dans ce projet via un mécénat de compétences : « Il s’agissait pour nous d’un partenaire robuste, Citwell étant un acteur majeur, reconnu en termes d’accompagnement sur des problématiques logistique-supply. Le tout dans des conditions très avantageuses puisque cela revenait globalement à une prestation quasi-gratuite », explique Corinne Illion. « Nous travaillons historiquement avec les acteurs du Secours Populaire mais c’était la première fois que nous intervenions sous forme de mécénat. Pour autant, cela n’a absolument rien changé à notre engagement dans la mission, indique Armel Tessier, senior manager chez Citwell. Lorsque nous sommes arrivés sur le projet, le choix était entériné concernant l’emplacement du site, l’urgence était de le formaliser très rapidement pour ne pas bloquer la croissance de Nous anti-gaspi, d’analyser la proposition de contrat du prestataire logistique et de s’interroger sur les performances demandées à ce dernier, les indicateurs clés, les clauses juridiques associées... ». La tenue de rendez-vous hebdomadaire avec le cabinet de conseil a conduit Nous anti-gaspi à respecter les délais et signer avant la fin du mois de juillet sur le nouvel emplacement du Mans. Débuté en août et s’échelonnant sur cinq mois, le déménagement lui a permis de passer de 1 000 emplacements de palettes à 2 200 dans de nouveaux lieux partagés entre une cellule de 2 254 m² dédiée à 100 % à son activité sec, et située à 10 minutes du hub régional traitant les produits frais. Ce sont ainsi aujourd’hui 300 à 400 palettes qui transitent quotidiennement au Mans contre 120 à Vannes. Les lieux ont également amené à la modification de l’organisation logistique passant, pour le sec, d’une méthode de préparation de commandes par ventilation à du picking, un mode opérationnel proposé par le prestataire et recommandé par le cabinet de conseil.

Un taux de service en amélioration

« Durant tout le processus, Citwell a su nous apporter cette sérénité que nous n’aurions pas eue si nous avions dû avancer tout seuls. Cela a constitué l’élément essentiel pour la réussite du projet et nous considérons aujourd’hui que le déménagement est une vraie réussite, parce que nous avons tenu les engagements et les délais ». Et les gains sont déjà notables pour l’entreprise en termes de performance et de productivité : « Nous ciblions une fiabilité de préparation sur l’activité sec de l’ordre de 97 % et nous avons déjà atteint notre objectif » se réjouit Corinne Illion. En matière de transport, notre taux de service est lui aussi en progression. En changeant d’agence, même si nous n’avons pas changé de prestataire, nous avons détendu certains flux sous tension et avons automatiquement gagné en fiabilité. Le déménagement sur un espace plus grand aura également permis une augmentation de la diversité des produits de 55 % à 75 % allant de pair avec une montée en performance des magasins. » Si l’accompagnement avec Nous anti-gaspi est désormais terminé, Citwell entend prolonger ses actions de mécénat avec d’autres sociétés, cette démarche intégrant pleinement ses engagements RSE et sa raison d’être : « Nous souhaitons poursuivre ce genre d’accompagnement avec des entreprises engagées, possédant un fort ancrage local comme Nous anti-gaspi et qui déploient des actions concrètes, ici avec le gaspillage alimentaire. Cela fait vraiment partie de nos valeurs. », conclut Armel Tessier.

 

Nous anti-gaspi en chiffres

-Chiffre d’affaires 2023 : 32 millions d’euros 32M€

-plus de 1 200 fournisseurs

-136 903 clients

-un réseau de 26 épiceries réparties à Paris et dans le grand ouest de la France
-100 000 repas et 50 tonnes de produits valorisés chaque mois par épicerie
-5 350 tonnes de produits sauvés en 2023 soit 21 270 tonnes de Co2 valorisées

EnglishFrench